Brooklyn Tins Wall & Ceilingpaper by MERCI
r2 r3 r4 r5 r6 r7 r8 r9 r10 r11 r12 r 1

 

 

Les plaques d’étain qui constituent la collection, étaient très en vogue pour les plafonds dans l’Amérique du XIXe siècle.

Entre 1890 et 1930, on ne comptait pas moins de 45 usines qui en fabriquaient.

La plupart de ces entreprises étaient établies dans les États de l’Ohio, de la Pennsylvanie et de New York,

 

Il s’agissait de plaques d’étain où était gravé un motif que l’on peignait.Elles, servaient de revêtement alternatif au stucage qui était utilisé dans les maisons européennes.

 

Pour connaître les secrets de fabrication de Brooklyn Tins Wall & Ceilingpaper,

 il faut remonter à 2009, année de la création de MERCI dans le quartier artistique de Paris.

 

MERCI se profile comme un lieu remarquable, point de rencontre d’une boutique conceptuelle, de trois cafés et de quelques restaurants associés.

 

Tout est plus ou moins vintage, y compris l’aménagement et les objets que l’on peut y acheter.

Pas étonnant que MERCI ait acquis, dès lors, une célébrité mondiale pour que tout le monde et surtout les artistes, accourent de partout.

 

Brooklyn Tins Wall & Ceilingpaper est un papier peint très facile à poser. Et lavable, qui plus est. Cette collection compte huit références, de 10 m de long et de 49 cm de large.

 

 

Ce produit vous intéresse

Contactez: cubique.decoration@orange.fr

 

 

 

Alternative au stucage

 

 

conception keeo |  mentions légales |  contact | CuBique DéCoration © Tous droits réservés